Voilà, c’est fini…

Depuis quelques temps, l’envie n’est plus vraiment là. La motivation non plus, l’inspiration encore moins.

Peut être qu’il est temps de passer à autre chose, peut être que ce blog de maman ne correspond plus tellement à ce que j’ai envie de faire. Peut être que j’ai encore envie de partager, d’écrire mais dans un univers tout autre.

Alors voilà, c’est fini. Je n’écrirai plus sur ce blog, sans aucun regret. Je le laisse, sans renier quoi que ce soit. Je ne l’abandonne pas non plus. Je le laisse là pour l’instant car je ne peux définitivement pas tout effacer en un simple clic. Il y a ici tant de souvenirs, de bons moments gravés à tout jamais dans la pierre du net.

Et puis ce blog, c’est tout un pan de ma vie, un exutoire, un lieu où j’ai fait de très belles rencontres, l’endroit où j’ai aussi pu pousser quelques coups de gueule, l’espace où j’ai pu parfois être futile.

J’ai aussi appris beaucoup au contact d’autres mamans sur la blogosphère. J’ai été épaulée dans certains moments difficiles, vous savez ces instants où l’on se sent nulle, désemparée, seule avec ses problèmes. Et bien, grâce à ce livre, mon « book » à moi, j’ai trouvé du réconfort et des Amies.  Bon, je ne me leurre pas non plus :  la blogosphère, c’est aussi des débats stériles que je n’ai jamais connus ailleurs qu’ici et dont je me serais bien passée. Mais je ne regrette rien, j’ai toujours été moi-même.

Je pars donc sereine, en laissant la porte ouverte sur d’autres aventures, J’en suis convaincue. Quand ? Je ne sais pas.

Enfin,je ne veux pas oublier toutes celles (et un peu ceux) qui m’ont toujours fidèlement suivi-e-s. Oui, vous ! Je n’ai jamais eu  une très grande audience mais vous avez toujours été là alors MERCI !!!!!!!!

Bon, je n’ai été ni originale, ni drôle, ni pleine d’esprit dans ce dernier article mais quand une page se tourne, à quoi bon s’étaler ! Au plaisir de vous revoir ailleurs, de vous suivre encore et toujours ! Bonne route !

imgfave.com

imgfave.com

 

 

Chronique d’une semaine de vacances en Vendée

 

La Vendée…

J’ai un attachement tout particulier pour ce joli coin de France sans doute parce que j’y ai passé la plus grande partie de mes vacances d’enfant.  J’aime y retrouver les grandes plages de sable fin, l’air iodé et revigorant, l’attitude détendue des vacanciers, mais surtout celle des gens qui y vivent, toujours aussi accueillants soit dit en passant.

Cette année j’ai donc décidé d’y emmener mes enfants et mes parents durant la première semaine des vacances pour un séjour en bungalow à Coëx, petite commune toute proche de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Mon homme travaillant encore, il est resté seul à la maison, heureux de nous retrouver  après  7  jours de pluie non stop dans notre beau Jura.Quant à nous, beau temps quasiment toute la semaine, la pluie fuyant très vite la côte Atlantique, beaucoup plus vite que notre petite montagne en tout cas.

Au programme :

– balade sur l’île de Noirmoutier et visite de son aquarium (intéressant bien qu’un peu vieillot, avec un personnel qui pour le coup ne correspond pas du tout au standard chaleureux habituel des Vendéens).

– promenade à Saint-Gilles-Croix-De-Vie, petite ville pleine de vie, mais aussi aux Sables d’Olonne, avec notre passage obligé par la plage du Remblais.

Plage du Remblais - Sables d'Olonne

Plage du Remblais – Sables d’Olonne

– découverte de la plage pour mes enfants accompagnée de constructions plus ou moins réussies de châteaux de sable, domptage de vagues mais aussi du vent, ramassage de cailloux pour l’aquarium de papa, recherche de coquillages !

été des blogeurs grande plage saint gilles

La Grande Plage à Saint-Gilles-Croix-De-Vie

– première virée en poney pour mon fils, tout fier de sa performance d’ailleurs.

– redécouverte très agréable  du jardin des Olfacties à Coëx (entrée gratuite).

Alors que dire de ces vacances ? Et bien, j’ai décidé d’oublier les caprices de mes enfants, les petites prises de bec sans conséquences avec mes parents pour ne garder que le sourire de mes pitchounes à chaque nouvelle découverte, le soleil qui nous a fait l’honneur de sa présence, les petits plaisirs culinaires à base de coquillages et crustacés (et leurs potes les poissons aussi) !

Je ne saurai que trop vous recommander un séjour dans cette belle région pour des vacances nature, sans chichis et où le touriste est respecté, sans avoir jamais l’impression d’être « arnaqué ».

***

Ce billet est ma participation à l’été des blogueurs organisé par Milie c’est quoi ce bruit !

 

C’est notre place, et alors ?

Il y a deux jours, mon homme, les enfants et moi décidons de nous rendre au supermarché pour faire un cadeau à mamie pour son anniversaire ( que j’avais un ch’ti peu zappé, soyons honnêtes, et comme d’habitude je m’y suis donc prise au dernier moment).

Tout parent qui se respecte sait combien les courses en famille sont loin d’être une grande partie de rigolade mais bon parfois nous n’avons pas le choix (ou alors pire encore, nous avons quand même envie d’y aller), n’en déplaise aux ronchons qui nous regardent de travers parce que nos charmants bambins hurlent en pleine allée centrale (oui, j’exagère un peu – ou pas).

Nous entrons donc sur le parking et, comme souvent, je tente d’aller directement du côté des places famille. Vous savez celles avec un logo dans ce genre :

Bon selon les supermarchés ces places peuvent être jaunes, roses, orange… En fait, pour faire simple, ce sont des places réservées aux familles avec jeunes enfants. Elles sont plus larges et près des principales entrées. A priori elles n’ont pas d’existence législative.

Mais, comme souvent, toutes les places sont prises. Il y a plusieurs raisons à ça : manque de bol, manque de places de ce type, plein d’autres familles ont eu la même idée que nous (je hais les familles et leurs sales gosses qui hurlent dans l’allée centrale  !!!)…

Et puis il y a ceux qui s’y garent alors qu’ils n’ont rien à y faire. Au choix j’ai déjà eu la chance d’y rencontrer une voiture sportive coupée d’où sortent deux fringants cinquantenaires, une famille avec deux enfants, c’est vrai, mais de 18 et 20 ans (de beaux grands gaillards) ou encore une vieille twingo d’où s’échappe une meute de jeunes adultes en rut se préparant à fêter les vacances (ou autre, y’a toujours une bonne occas’ de faire la teuf).

Alors non, ces places ne sont pas un privilège réservé aux familles (bin oui après tout, on a fait des gosses, on assume), elles ne prennent pas des emplacements aux autres conducteurs (vu le petit nombre de places famille, je ne suis pas sûre qu’elles diminuent grandement le nombre de places de toute façon. Et puis ici ou ailleurs les familles auraient pris une place, quoi qu’il arrive).

Non, pour moi, ces places permettent juste de faciliter la sortie de voiture des enfants car elles sont tout simplement plus larges (et avec une coque ou un siège auto encombrant, il est plus facile d’en extraire la bête quand la porte est ouverte au maximum) et par la même occasion, elles limitent les risques de coups de portière sur la belle carrosserie flambant neuve d’à côté.  Enfin si elles sont plus proches de la sortie ce n’est pas pour épargner les grosses féfesses des mémères au foyer qui se laissent aller. Non, je me dis naïvement qu’ainsi on limite le danger lié aux déplacements sur parking avec des enfants en bas âge (oui, oui, ça peut être dangereux quand tu es avec tes deux gnomes et que de partout déboulent des voitures qui coupent à travers champ (enfin à travers marquage au sol, bref)).

Alors oui, certains peuvent continuer à dire « rien à battre » ou détester l’idée même qu’une famille puisse avoir une vie en dehors du nid familial. Oui, n’importe qui pourra continuer à utiliser ces places sans faire partie du public concerné car elles n’ont aucune reconnaissance légale et les contrevenants ne sont donc pas amendables.

Mais on peut aussi se dire que si ce genre d’emplacements existe c’est qu’il y a une bonne raison, que les gens sur Terre ne passent pas leur temps à chercher mille et une façon d’emmerder le monde juste pour le plaisir, que les familles et surtout les enfants ne sont les ennemis de personne et que si aujourd’hui je ne suis pas la personne que l’on « privilégie », demain ce sera peut être moi et que je serais donc content que l’on me respecte dans ce que je suis humainement et socialement.

Bref, encore une fois, tout est question de respect. Et si finalement nous apprenions juste à vivre ensemble ?

Top 5 des trucs qui prouvent que tu es faible depuis que tu as des gosses.

Avant de devenir parents, nous avions tous de grands principes éducatifs. Il y avait des choses que nous jurions ne jamais faire parce que nous l’avions lu quelque part, parce que nous nous sentions au dessus de tout ça, parce que nous pensions ne pas être faibles comme tous ces autres.

Mais vous connaissez la rengaine : ça, c’était avant ! Avant d’avoir dans ses pattes un ou plusieurs petits monstres à deux pattes.

En effet, tu sais que tu es faible quand :

  1. Tu achètes le magazine Cars, l’assiette Cars, le pyjama Cars, le ballon sauteur Cars… à ton fils alors que tu t’étais promis de ne jamais céder. Tu as même un peu honte car, avouons-le, en toute objectivité, c’est MOCHE ! Mais tu n’y peux rien, tu ne peux lutter, comme envoûté par ces grands yeux bleus plein d’amour qui oscillent entre le rayon du supermarché et ton regard de papa/de maman qui voudrait bien dire NON. (Et ça marche aussi pour  HelloKitty,  Spiderman, Planes…).

    amazon.fr

    amazon.fr

  2. Tu laisses tes enfants regarder la télé alors qu’ils n’ont pas encore 3 ans. Et pourtant tu t’étais souvent dit « Pas d’écran avant trois ans », la télé c’est le mal, ils vont devenir cinglés, ils n’arriveront jamais à  rien pauvres atrophiés du cerveau qu’ils deviendront, ils n’auront aucune imagination, seront des  geeks avant même de savoir parler… Mais c’était sans compter sur les journées pluvieuses, les journées pluvieuses, les journées pluvieuses et le ménage à faire. Et puis parfois même ils y prennent du plaisir et ça les calme ! Si, si, promis, je ne dis pas ça seulement pour me convaincre hein.

    bebe.nestle.fr

    bebe.nestle.fr

  3. Tu leur donnes à goûter des saletés pleines de sucre ou trop grasses, au choix (pas tout le temps) (mais parfois quand même) (bin oui, ça dépanne).

  4. Tu utilises le chantage pour arriver à tes fins, en oubliant les bonnes vieilles vertus du dialogue et de l’échange constructif. Oui parfois tu promets une glace au dessert si elle/il range enfin sa chambre après trois semaines d’un laisser-aller qui a fait de cet endroit si merveilleux et propice à l’amusement la réplique miniature d’Hiroshima (bon et si ça ne marche pas avec la glace, il reste encore la sortie au parc, au zoo, le dvd de Cars 1,2,3…, le ciné du mercredi pour voir le dernier opus de Planes…) (oui, là,   y’a clairement cumul comme qui dirait).http://macadamvalley.com/
  5. Tu utilises un langage fort peu gracieux devant tes enfants alors que tu t’étais promis de toujours rester poli, de ne jamais laisser échapper le moindre gros mot. Le jour où ton fils de 2 ans a d’ailleurs sorti un joyeux « tain, a marre moi ! » devint alors le symbole de ton échec cuisant en tant que maman/papa parfait/e, sans peur et sans reproche…gros-mots

Bon, sur ces bonnes paroles je vous laisse,  on se fait une petite séance Cars cet après-midi en mangeant du chocolat, tout en espérant qu’ils rangeront leur chambre ce soir après cette journée merveilleuse en famille ! (oui bin il pleut hein bowdel de mewde  !!!!!)

 

TAG, MOTS ET GIFS (pour en savoir un peu plus sur moi) !

Je réponds rarement aux tags car je suis souvent peu inspirée par cet exercice. Pourtant, j’ai décidé de me prêter au jeu cette fois-ci ! Allez comprendre, je suis une fille complexe.

Merci Radiblog pour le challenge !

Le principe : illustrer 5 mots avec des gifs et vous en dire un peu plus sur moi par la même occasion (bin oui, quitte à faire hein !).

BONHEUR : 

Bon, je ne vais pas faire dans l’originalité pour le coup. Et oui, pour moi, comme pour beaucoup de « môman », le bonheur c »est de profiter chaque jour de mes enfants, de les avoir à mes côtés, de les regarder grandir et s’épanouir. C’est d’autant plus merveilleux que mon pitchoune et ma pépette sont parfaits, ne se disputent jamais, m’obéissent sans broncher, ne font jamais de caprices… (quoi, vous ne me trouvez pas crédible ??? Venez à la maison, vous verrez !)

gif famille

 

PAIX :

Bon plus honnêtement, je pourrais vous dire que la paix c’est ce à quoi j’aspire parfois quand mes enfants ne sont pas si parfaits qu’il n’y paraît. Le calme et la sérénité en somme.

Mais comme je suis un peu rêveuse et idéaliste, je dirais simplement que je rêve d’un monde en Paix (Miss Cancoillotte, sors de ce corps !), ma paix à MOI viendra après !

TRIBU : 

Je pense forcément à la mienne, ma famille (bin oui, on ne s’en sort pas décidément).  Mais ma tribu ce sont aussi mes amis, ces gens qui comptent, qui aident, écoutent, pansent les blessures. Ma tribu est petite et dispersée mais elle est solide !

gif amitié

 

SILENCE :

Le silence c’est ce dont je rêve après une journée de classe bruyante. C’est ce moment où sur le chemin du retour, tu éteins la radio dans la voiture et où tes petits bouts se contentent de regarder le paysage, sans rien dire, simplement. Je peux vous assurer que ce moment-là, c’est le moment salvateur de cette p***** de  journée !

gif shhh

RÊVE :

Là tout de suite, le rêve, c’est juste ça !

(Bon ok, je ne sais pas trop ce qu’il y a dans l’eau, mais je m’en fiche, je veux juste glander au soleil !!!!)

***

Voilà, j’ai rempli ma mission. A mon tour de tagger 5 autres personnes :

Le Poudlard Express de Dark Maman, Le Boudoir d’Emilie, Le blog de Kiara, Nat dit tout et n’importe quoi et Bergamotte Family

Et les 5 mots sont :

PASSION – LIBERTÉ – GOURMANDISE – VACANCES – COLÈRE

Bon, vous n’êtes pas obligées de participer, mais si jamais faites moi signe !

 

 

Top 3 des trucs trop « in » qui m’échappent complètement !

Il fut un temps fort lointain où je me tenais au courant de tout : le dernier son trop branchouille, le dernier bouquin à lire, la dernière série à ne pas rater, les derniers abdos de stars à aller reluquer… Bref, j’étais IN, dans le vent quoi ! (oui, oui, même au niveau des expressions je suis à la ramasse).

Mais ce temps-là est bel et bien définitivement révolu. Par manque de temps justement ? Ou d’intérêt ? Parce que je vieillis irrémédiablement ? Parce que je m’en fiche tout simplement ? Bref, je suis à la traîne.

Alors pour m’enfoncer un peu plus, voici le top 3 des trucs trop IN mais qui m’échappent complètement :

1. Games Of Thrones (ou GOT pour être plus précis, incultes que vous êtes, que je suis) : mais oui, vous savez la série dont tout le monde vous parle à la machine à café, à la sortie de l’école, celle qui envahit les réseaux sociaux ne vous laissant aucun répit (en vous spoilant au passage la totalité des 4 saisons pour peu que vous ayez voulu aller plus loin que les 3 épisodes de la saison 1  déjà vus).  C’est bien simple, vous ne voyez, n’entendez plus que ça autour de vous. Vous assistez impuissants à la déchéance de vos amis tombés dans une profonde dépression après la diffusion… de chaque épisode en fait.  Vous en rêvez même la nuit alors que vous ne connaissez aucun membre des maisons Arryn, Baratheon, Greyjoy, Lannister, Martell, Starck, Targar, Tyrrel. (Pour informations, j’ai mis bien 10 minutes à recopier cette liste, ayez pitié de moi…). Pour moi GOT c’est plutôt ça en fait :

2. La Reine des Neiges : bon ok, ça commence à dater mais avec la sortie DVD, hop, c’est reparti pour un tour…. Alors oui, je ne doute pas que  ce soit mignon, drôle, émouvant… mais trop de Reine des neiges tue la Reine des neiges (et avant même de l’avoir vu c’est ballot quand même). Alors merci le monde merveilleux de facebook et sa déferlante de libertude et de délivritude, merci nounou d’avoir converti mes enfants au trop « choupinou » bonhomme de neige !  Un jour peut être je regarderais… J’y crois à mort.

3. Primark : Vous savez LE magasin où il faut être allé au moins une fois dans sa vie (sous peine d’être à tout jamais évincé du monde merveilleux de la mode), tout ça après avoir subi une demi-heure de queue pour rentrer et deux fois plus pour faire chauffer la carte bleue. Donc si comme moi, vous venez juste découvrir les joies de H&M, laissez tomber, vous avez déjà un train de retard, voire deux. Primark ou le Burger King de la fringue !

Bon, vous me direz :

Et alors, c’est tout ????

Oui, ok, mais c’est déjà pas si mal, je vous jure. Et puis je veux m’épargner un peu alors pour le reste, on attendra un autre article.

On est OUT ou on ne l’est pas !

carlton gif

 Article sponsorisé par le second degré

 

Un cadeau pour la maîtresse (ou le maître) !

Oui, je sais, vous me voyez venir avec mes gros sabots !

Tiens, t’as vu l’instit’, elle fait sa liste de cadeaux pour la fin de l’année ! Elle croit à la mouche qui pète !!!! Pfffffffffffff…

Que nenni ! Je ne suis qu’une fausse maîtresse, qui joue « les bouche-trous », celle qu’on aime faire enrager, celle qu’on trouve parfois plus cool que maîtresse Georgette, celle qui peut apparaître comme le messie, celle que l’on voit comme Victor Novak, la virilité et la moto en moins, bref, je suis la remplaçante ! (Bon en vrai je suis une maîtresse comme les autres, titulaire d’un vrai poste hein, juste je me balade de ci, de là, mais là n’est pas le propos). Alors les cadeaux, j’en ai peu, voire jamais… C’est donc par pur altruisme que je vous propose cet article, pour vous parents, pour vous consœurs et confrères (ne me remerciez pas ! ^^).

Bref, si vous faîtes partie de ces parents (gentils, adorables, merveilleux, exceptionnels et un peu reconnaissants ^^) qui se sont déjà posés la question du cadeau à la maîtresse (ou au maître), soyez très attentifs !

La voici, la voilà,  ma petite sélection de cadeaux pour gâter celle ou celui qui a accompagné vos petits bouts pendant 1 an sur le long et passionnant chemin de l’apprentissage (oui, oui, je sais, c’est beau) :

  • Par exemple, si j’étais le genre à posséder le dernier portable trop tip top tendance (oui, ça se saurait si c’était le cas…), cette petite coque me plairait bien !
coque iphone 5 - gommettes Coque rigide iPhone 5/5S Coque de protection en métal et plastique pour iPhone 5/5S.  17,90€

coque iphone 5 – gommettes
Coque rigide iPhone 5/5S
Coque de protection en métal et plastique 
17,90€

Bon, il vous reste moins de 3 semaines pour découvrir quel téléphone possède maîtresse Chantal. Et si celle-ci ne vous convient pas, il y en a un bon petit paquet par là (vous pourrez même aussi faire le bonheur de l’ATSEM) : Danger Ecole – Boutique (Merci Jack Koch !)

  • En revanche, si maîtresse Sylvie n’est pas vraiment une prof à gommettes (oui, j’ai bien dit gommettes) ou si son portable ressemble plus à celui de Papy Marcel, optez plutôt pour un mandala ou autre coloriage anti-stress, elle en aura fort besoin (maître Antoine aussi cela dit):
Inspiration Japon, 70 coloriages anti-stress [Broché] 8,46€

Inspiration Japon, 70 coloriages anti-stress [Broché]
8,46€

  • Si maîtresse Daphné n’en peut plus de ces coloriages pour adultes (car merde les mandalas ça fait 10 ans qu’elle en bouffe !!!!), optez plutôt pour la tasse à café, thé ou tout autre liquide chaud, partenaire officiel de la récré. Je suis personnellement  assez fan de ce mug MOI  ! Vous le trouverez chez ma copine Olivia, sur sa boutique ABC DArk Magie :
Mug Hypno'flowers blue 12€

Mug Hypno’flowers blue
12€

  • Et pourquoi pas un petit cadeau tout simple pour dire merci  (oui, oui, on ne fait pas ça pour ça mais c’est un mot qui nous fait du bien « comme même ») ? Rien de plus facile ! Voici deux badges forts sympathiques pour maître Kevin (j’en connais !) ou maîtresse Wendy chez Selon les Pointillés !
série de 2 badges  6€

série de 2 badges
6€

Série de deux badges 6€

Série de deux badges
6€

  • Et puisqu’une instit’ n’a jamais assez d’une seule trousse, « allez chercher bonheur » chez Les Griottes ! Vous y trouverez toute une gamme variée, à personnaliser ! (Et vous pourrez donc également dire « Merci Maître Bruno, j’te kiffe ! », enfin c’est une idée comme ça).
Trousse maîtresse Vintage, à personnaliser 19,90€

Trousse maîtresse Vintage, à personnaliser
19,90€

  • Mais vous avez la possibilité de faire dans le « home made » pour un cadeau tout simplement unique et accessible à tous  :

– quelques petits gâteaux joliment emballés (la maîtresse et le maître sont gourmands – la gourmandise, autre partenaire officiel de la récré).

– un petit dessin, petit texte… de votre enfant, juste « pour toi maîcresse ! ».

– et plein de trucs par ici qui me plairait bien (même si comme je vous l’ai dit, je n’aurais rien…) (vous l’avez saisie le message subliMINABLE).

 

Bon, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas quoi offrir, je vous ai carrément mâché le travail, alors au boulot !!!!!!!!!!!!!!!!!! (ou pas).

***

Edit du 18/06 : je tenais à préciser que je ne considère pas que le cadeau fait aux maîtresses et aux maîtres en fin d’année soit un dû, et c’est le cas également d’un très grand nombre d’enseignants. J’ai fait cet article sur le ton de l’humour et aussi parce que j’ai constaté qu’il existait une réelle demande sur le sujet chez certains parents.

Le cadeau aux instit’ n’est pas la norme de toute façon mais si certains ont envie de le faire pour de multiples raisons, autant les aider un peu😉

Blogo, ce que j’aime chez toi #1

 

ce que j'aime chez toi

Cette semaine j’ai décidé de vous présenter mes petites découvertes ou coups de coeurs bloguesques. Comme beaucoup d’autres avant moi, j’ai envie de partager avec vous ce qui m’a ému, ébloui, touché, fait rire ou pleurer. Parce qu’il faut bien le dire, ce serait quand même bête de garder tout ça pour moi !

J’essayerais de publier régulièrement mais je ne vous garantis rien hein !

***

Pour ce premier rendez-vous, je souhaitais commencer par ce billet lu chez Bregamote Family :  « Grossesses rapprochées : état d’esprit à J-30. » [article complet]

Isabelle nous parle de cette tempête dans sa tête, un mois avant d’accoucher, de ce troisième enfant qui arrivera  13 petits mois après son petit Pépin. Elle nous parle avec sincérité de ses appréhensions, ses inquiétudes face à ces deux grossesses rapprochées et le changement que cela va provoquer dans la vie de sa plus très petite famille.

Je crois que pour l’instant, même si je sais à quoi m’attendre et que j’ai déjà prévu un peu quelles solutions mettre en place pour nous faciliter la vie, je ne réalise pas complètement !

Cet article m’a touché et m’a replongé moi aussi dans ma petite histoire, celles de mes deux grossesses rapprochées. J’ai pu aussi réaliser le chemin parcouru depuis bientôt deux ans qu’ils sont frère et soeur.

*

J’ai également partagé le projet touchant du Boudoir d’Emilie : « Ma Bibliothèque » [article complet]

J’ai aimé rêvé avec elle, j’ai adoré m’imaginer boire une tasse de chocolat chaud à ses côtés, un bouquin à la main, cernée de tous côtés par des milliers d’ouvrages et les émotions qui les accompagnent.

Cette bibliothèque, je l’attends, je la veux, je la rêve…

Et vous, envie d’y faire un tour ? (enfin, si vous y êtes autorisés😉 ).

*

Et puis, disons le aussi, j’ai bien ri avec Eduk Aktus où « rien de sérieux n’est publié sur ce blog ». Pas besoin d’être dans le monde fascinant de l’Education Nationale pour rire de ces articles tous plus drôles les uns que les autres. Eduk Aktus, c’est un peu le « Gorafi chez les Profs ! ». J’ai particulièrement ri en lisant ce billet : « Déçu par le nombre de « retweets du Pape », DIEU veut s’adresser personnellement aux enseignants » [article complet]

Le Très Haut respecte profondément les professeurs. Lui-même ne s’est jamais vraiment remis de son échec pédagogique avec Adam et Eve.

***

Voilà pour cette première semaine : de l’émotion, de l’introspection, du rêve et une bonne tranche de rire !

A très vite !

 

 

Un jour, je leur raconterai…

Un jour, nous partirons en Normandie, les enfants, mon homme, la tente et moi. On y passera une ou deux semaines, je leur raconterai ce qu’il s’est passé il y a 70 ans dans notre pays. Je leur dirai que des hommes et des femmes courageux se sont battus pour nous libérer, des gens d’ici et d’ailleurs. J’essayerai avec des mots simples de leur faire comprendre que le respect et la tolérance de l’autre, de sa différence peuvent éviter bien des guerres. Nous irons voir ces plages, ces batteries allemandes, ces églises et ces bâtisses aux murs encore meurtris.

Un jour, quand ils seront assez grands, je leur parlerai de leurs arrières-grands-parents, de ce grand papy italien sur le front russe, de ce grand papy champenois qui a débarqué en Provence, de cette grand mamie à vélo qui, il y a fort longtemps, sifflait l’Internationale en allant au ravitaillement sans vraiment savoir ce que cela pouvait signifier, de cette autre grand mamie qui vivant à la campagne partageait un bout du jardin familial avec une famille de la ville en échange de tickets de rationnement. (Sincèrement, j’espère qu’elles seront encore là pour le faire à ma place).

Un jour, je leur dirai qu’ils ont le bonheur de vivre dans un pays en paix, que même si tout n’est pas parfait, la vie est belle !

J’espère qu’à leur tour ils apprendront plus tard à leurs enfants ces notions de tolérance, de respect, de dialogue et l’importance de cette Liberté à défendre.  J’espère que, comme moi, ils garderont en mémoire cette Histoire, la nôtre, pour ne pas reproduire les erreurs du passé. Comme me le disait un de mes contacts sur facebook, en parlant de ces enfants un peu perdus que je rencontre dans mon travail  :

Si personne ne leur  montre le chemin, ils continuent de errer… Alors tu leur donnes la voie pour réfléchir, et ça, ça prend du temps.

Alors oui, je vais montrer le chemin à mes enfants, à ces autres aussi, je vais leur donner la voie pour réfléchir et je prendrai le temps. Et je sais que je ne serai pas seule dans cette aventure car toi + toi + vous + nous c’est déjà beaucoup !

Je suis peut être naïve mais j’ai envie d’y croire ! Oui, un jour, je leur raconterai.

colombe