Le Fric c’est chic…

Aujourd’hui j’écris cet article parce qu’il faut que tout ça sorte un peu.

Depuis que je suis enseignante, les gens pensent que tout va bien pour moi, que j’ai un statut enviable, ce qui est plutôt vrai, reconnaissons-le. Ils s’imaginent que je suis à l’abri du besoin, qu’il me suffit d’aller à la banque pour avoir n’importe quel prêt pour n’importe quel achat (maison, voiture…). Parfois même certains pensent que je passe mes deux mois d’été en vacances à la mer, à la montagne, que sais-je… Ajoutons à cela que, pour une partie pas toujours très agréable, je roule sur l’or alors que je suis une planquée (enfin c’est un autre problème). Bref, pour tout le monde, y compris ma famille, je vis bien, l’argent n’est pas un problème, bref la vie est belle.

Et cela a peut être été le cas, dans un certaine mesure, au début du moins. Et je vous rassure tout de suite, je ne suis pas aujourd’hui, la plus à plaindre, j’en ai conscience. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières non plus. Qu’on ne vienne donc pas me faire par la suite le reproche d’être larmoyante hein.

Seulement voilà, j’en ai assez ! Oui, je galère, oui comme beaucoup les fins de mois sont difficiles avec un pitchoune et une pépette à venir, un homme au chômage et bientôt en fin de droit, qui malgré une formation de 9 mois va très certainement en baver pour trouver un travail dans sa nouvelle branche et devoir dans un premier temps reprendre un boulot alimentaire dans lequel il ne s’épanouit pas… Je ne sais que trop bien que d’autres personnes vivent ça, dois-je pour autant me résigner et ne pas être en colère ? Je ne le crois pas.

Nous ne nous faisons aucun petit plaisir, les seuls derniers achats que nous ayons fait furent pour l’arrivée de ma pépette avec une partie de la prime à la naissance, le reste ayant été englouti par mon découvert…  Je ne suis pas de ceux ou celles bouffés par la société de consommation. Ma garde robe je la traîne depuis un moment et souvent mes nouvelles tenues sont officiellement fournies par ma soeur, fashionista de son état. Je ne m’achète plus ni dvd, ni livre depuis un moment, je n’ai pas et je n’ai jamais eu le dernier smartphone à la mode, je ne vais plus au cinéma et les seuls « restos » qui me sont accessibles se résument au Mc Do ou au Kebab du coin 😉

En gros, je paie mes factures (loyer, assurances, téléphone, électricité…), l’essence et  nous nous nourrissons (bin oui, c’est le minimum).

C’est déjà pas mal c’est vrai. J’ai un toit, je mange à ma faim et je peux encore mettre de l’essence dans le réservoir. Et encore une fois, je le répète, je ne suis pas la plus malheureuse, j’en ai conscience. C’est juste qu’en faisant ce constat je me dis, mais comment font les autres ?

Cela me rend triste, me désespère. Le monde dans lequel on vit est grignoté doucement, insidieusement mais sûrement  par le FRIC. Pour exister, vivre décemment, il faut en avoir. Tu as beau dire « je ne suis pas matérialiste », « L’argent ne suffit pas à rendre heureux »… tu finis toujours par te heurter à la triste réalité. Oui le seul FRIC ne suffit pas à être heureux mais il aide à être plus serein et ça, ce n’est pas rien.

Je conclurai juste sur une discussion que j’ai eu sur le net avec une autre maman: nous parlions du congé parental et de l’envie d’être auprès de ses enfants. J’expliquais que j’aimerais prendre ce congé pour ma pépette et être auprès de mes enfants. Mais je rajoutais aussi que dans l’état actuel des choses, cela m’était financièrement impossible même avec les aides de la CAF… Elle m’a alors répondu que quand on voulait VRAIMENT on pouvait, qu’elle ne roulait pas sur l’or mais qu’elle savait se sacrifier ELLE  et qu’elle ne consommait pas à outrance. En résumé je n’étais qu’une égoïste, qui voulait gagner toujours plus pour plus consommer, au détriment de sa famille bien sûr… Ce discours m’agace car il est faux, moralisateur et le jugement est hâtif…

Bref, je ne suis pas dans la misère, je ne pense pas être la plus à plaindre, je ne demande pas l’aumône, je ne les jamais fait (enfin si auprès de ma banque quand j’ai du quémander un prêt de 1000€ à 0% auquel j’avais droit 😉 ) mais j’ai aussi le droit d’être en colère, en soucis quant à notre avenir. J’ai le droit de râler et surtout j’ai le droit de penser qu’on vit dans un bien triste monde pourri par l’argent, triste valeur universelle…

@ma vie au boulot@

Publicités

8 réflexions sur “Le Fric c’est chic…

  1. Je comprend parfaitement ton article, étant moi même dans une situation similaire. On a fait le choix de me laisser la possibilité de rester a la maison pour que je puisse élever les enfants, du coup nous n’avons qu’un seul salaire d’ouvrier pour 4. On a l’avantage de ne pas avoir de crédit de baraque ou de voiture sur le dos. On se restreint. Comme toi, les sorties sont ultra rare. Les restos, c’est MacDo et très peu souvent. La bouffe, c’est du bien vu, le chauffage au mini. On limite les trajets en voiture, on ne part pas en vacances. On SURvie, pas le choix de toute facon. Et quand bien même je voudrai travailler, il n’y a rien (oui, quand on veut on trouve, oui oui… juste lol.). Les gens doivent penser qu’avec mes deux gosses, je touche le pactol de la CAF. Encore une foi : lol. Je n’ai pas droit au congé parental, donc ca limite encore plus ! Mais les gens ont toujours la solution ‘mais si ! faut que tu fasse ca et ca, t’aura droit !’ Ils m’ont dit que non, y’a pas a tortiller du cul !

    • ET ENCORE CE QUE TU VIS ME SEMBLE BIEN PLUS DIFFICILE QUE MOI…
      Je pense souvent à toi et je me dis que vous avez bien du courage (même si je sais que tu ne cherches pas non plus à te faire plaindre) quand je vois comment c’est déjà compliqué pour nous.
      Mais le pire dans tout ça comme tu dis, ce sont les commentaires, ceux qui pensent que tu vis au crochet de la société et que si tu ne bosses pas c’est quand même parce que tu n’y mets pas de la bonne volonté (mon homme en entend aussi des vertes et des pas mûres)…
      Je me dis toujours que la roue tourne hein, alors il faut y croire ! 😉 Mouais, facile à dire tu me diras…

  2. « Les gens » sont cons et bornés, ils ont une vision fausse des profs (entre autres)…Je connais ça avec le métier de l’ours, il parait qu’on ne paie ni loyer ni impots, mouarf…Je suis loin d’être à plaindre en comparaison avec toi par exemple, mais je sais ce que c’est de galérer, j’ai vu mes parents bosser pour un smic toute leur courte vie…..Et j’ai bien vu qu’au smic dans les années 80 on s’en sortait, on vivait, on ne faisait pas de gros extras, mais une toile de tente, une glacière, une réserve de bouffe et en avant on partait en vacances…. On ne sortait pas souvent mais on ne vivait pas dans la misère, je n’ai jamais manqué de rien…….Maintenant, et ce depuis quelques années, un smic ne suffit pas à vivre décemment, ça me met plus qu’hors de moi….Quand je vois les mecs qui brassent du fric rien qu’en spéculant ça me donne envie de gerber……….

    Bon courage en tout cas, j’espère que ton homme trouvera vite un boulot autre qu’alimentaire….

    • Merci !
      Mon papa était militaire et il est vrai que nous avons eu de belles périodes (quand nous étions en Allemagne notamment). Après nous n’étions pas des nantis et mes parents comme toi payaient des impôts et leur loyer, en tout cas leur prêt maison, si, si 😉
      Bref, tout ça pour dire qu’on ne sait jamais ce que vivent les gens et que même si tout semble facile, ce n’est pas toujours le cas… J’imagine que vous devez en entendre aussi, enfin c’est comme ça. Je crois qu’il y aura toujours des donneurs de leçons, à nous de les laisser de côté, enfin quand c’est possible 😉
      En tout cas, merci pour ton témoignage et ton soutien comme toujours !

  3. Le problème avec les soucis d’argent, c’est que même quand on voudrait mettre ces préoccupations de côté, elles vous grignotent toutes les pensées… et si en plus, les « amis » s’y mettent… Je crois avoir déjà ressenti cette rage qui a pu t’habiter après le jugement de ton amie !
    Courage, de jours meilleurs arrivent ^^

    • Merci 🙂
      Mais pour la fille ce n’était pas une amie, juste une fille discutant sur un même sujet du net 😉
      En tout cas, comme tu dis, ce qui est dur c’est que ça monopolise pas mal de mes pensées… Difficile d’être zen.

  4. C’est vrai qu’il y a certains avantages à travailler dans la « fonction publique » … mais ça n’empêche pas de connaitre les fins de mois difficiles.
    Mon mari et moi travaillons dans le « privé », nous avons des revenus corrects. 1 enfant (tout juste 2 ans) qui passe 50h par semaine chez son ass mat. Bien sûr je préférais rester plus à la maison, mais je ne peux pas … Financièrement. Je sais, c’est difficile à comprendre pour certain(e)s, mais c’est une réalité. Nous faisons partie de la « classe moyenne », comme beaucoup d’autres … Celle qui bosse, qui paye en silence et qui n’a droit à rien (ou pas grand chose). N’allez pas croire que je veuille me faire plaindre, loin de là !! Mais, il est vrai que lorsque je vois certaines familles (couple avec 2 enfants) vivants avec 1 salaire « correct » qui peuvent se permettre plus d’extras que nous, je me dis qu’il y a sans doute un problème … Je connais une personne âgée qui vit seule en location avec moins de 600€ par mois et qui ne se plaint jamais, elle sait sans doute qu’il y a pire … Et c’est bien ça le problème … Il y a pire !

    Ce n’est que mon ressenti, c’est pas de la jalousie (je précise au cas où …), et j’espère ne pas avoir énervé ceux et celles qui me liront … Ce n’est pas mon but !!

    • Je te comprends, on ne fait pas toujours comme on veut car j’imagine que dans l’absolu tu aimerais passer plus de temps à profiter de ton enfant… Oui mais voilà, tu ne le peux pas. Et ceux qui se permettent de commenter sans savoir ce que vous vivez vraiment, feraient mieux de se taire.
      Oui il y a toujours pire c’est sûr, cela ne veut ps dire que l’on doit tout taire et ne ne pas ressentir un peu de frustration ou d’inquiétude.
      Bon courage à vous en tout cas et merci pour ton témoignage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s