Etre maman à nouveau, un travail sur soi, sa famille.

Je vais bientôt être maman pour la 2ème fois et j’avoue que cette nouvelle grossesse est à nouveau source d’un gros travail sur moi, ma famille, notre vie à 4. Etre maman d’une petite Deuz c’est s’interroger sur la mère que l’on est déjà et sur la relation que mes deux enfants auront.

J’ai une histoire complexe avec mon frère, faite de souffrance et d’absence totale de partage et je sais aujourd’hui et l’ai toujours su finalement, mes enfants ne vivront pas ce que j’ai vécu, ils ne seront pas forcément les plus complices au monde mais je sais que je serai là pour que jamais aucun des deux ne souffre, je serai vigilante et ferai tout pour qu’ils se respectent, échangent et partagent de l’amour, peu importe comment il se manifestera, et qui sait peut être un peu de complicité !

Pour mieux comprendre je pense qu’il est essentiel de lire mon témoignage sur le sujet, publié il y a quelques mois sur le blog de Mère Geek. Je vous laisse découvrir le début du texte sur mon blog et si vous le souhaitez, allez lire la suite directement dans l’article d’origine.

« Il existe différentes formes de violences, la violence physique, la violence psychologique, la violence passagère et explosive, la violence quotidienne et insidieuse.

J’ai vécu une bonne partie de mon enfance et de mon adolescence soumise à une pression quasi permanente, celle de mon frère de deux ans mon aîné. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été son souffre douleur, avant qu’il ne s’en prenne à ma petite soeur. Enfant les gens parlaient de « chamailleries entre frère et soeur », de « petites disputes comme il y en a partout », comme si un enfant ne pouvait être vraiment méchant. Je crois vraiment que mon frère a toujours été méchant. Je me souviens d’une confidence de ma mère me disant qu’un instituteur s’inquiétait de ses accès de violence et avait conseillé à mes parents de consulter quelqu’un. Oui mais à l’époque, j’imagine que ça ne se faisait pas…
Au départ il y avait des coups portés sans raison, pour un regard interprété de travers, parce que j’avais osé ne pas être d’accord avec lui. Il se moquait sans cesse de tout ce que je faisais, pensais, étais. J’étais parfois grosse, d’autre fois stupide, souvent juste indifférente à ses remarques, ce qui lui déplaisait au plus haut point. Ce n’était pas quotidien mais presque. Je n’ai aucun souvenir de jeux partagés sans que cela ait fini en larmes. Il y en a peut être eu, mais j’ai du les oublier dans la masse des humiliations… […] »
Lire la suite ici :  Rubrique A.Nonyme


 

Publicités

13 réflexions sur “Etre maman à nouveau, un travail sur soi, sa famille.

  1. Je suis persuadée que tout ira bien entre tes enfants, parce que tu as de l’amour à revendre, et que tu as vécu des choses qu’on ne souhaiterait pas à son pire ennemi. Plein de bisous-câlins pour toi, ta choupette et ton pichoune ♥

  2. Je pense que tu as certainement eu une expérience malheureuse avec ton frère, mais que dans la majeure partie des fratries un lien relativement spécial se créé. Pour ma part je suis très heureuse pour ma fille qu’elle ait bientôt un frère ou une soeur, j’ai vécu en fille unique et ce lien m’a souvent manqué pendant ma petite enfance!

  3. Je viens de tout lire en entier.ton histoire est terrible,et je reste dans l’incomprehension face a ces adultes qui nient l’evidence et rapportent tout a un comportement normal d’enfant.oui les chamailleries sont normales et meme saines dans une fratrie,mais pas la violence,pas la mechanceté.moi aussi je pense qu’un enfant peut etre mechant et insensible a tout age,meme sans violence.et tout n’est pas affaire de contexte,de milieu ou psychiatrie.ils sont comme ca,et c’est tout.on ne devient pas tyrannique subitement une fois adulte,on l’a souvent deja eté plus jeune mais l’entourage ne voit cela que comme un mauvais caractere pr les enfants,un mauvais passage dans l’adolescence ensuite.moi meme j’essaie de proteger mes petites filles de leur demi frere,pas violent physiquement non,mais dur,froid,un brin sadique dans ses paroles,manipulateur et insensible.etant un enfant du divorce il peut jouer a sa guise du contexte,du coté victime.je ne souhaite pas qu’elles souffrent d’etre rabaissées,rejetées.je commence a comprendre,et leur pere aussi,que couper les ponts serait souhaitable pr tous,passer nous meme pr les mechants.bref,revenons a toi,plus je te lis plus j’ai l’impression de te connaitre,et je suis sure que tu sauras creer un environnement sain pr tes enfants,qu’ils s’apprecient ou pas ils sauront se respecter 🙂

    • Je crois que le rôle de tout parent est de protéger ses enfants. Et pourtant je n’en veux pas vraiment à mes parents même s’ils ont des torts évidents. Je crois que c’est encore difficile pour eux d’accepter que la chair de ta chair puisse faire tant souffrir, puisse être malade… En tout cas, tu remplis bien ce rôle en étant consciente de ce qui ne va pas chez ton beau-fils et ainsi assurer la sécurité pour tes filles.
      Merci de ton témoignage ♥

  4. tout ira bien parce que vous êtes des parents aimants et que vous saurez les entourer pour que tout se passe bien, je te souhaite beaucoup de bonheur avec tes deux petits 🙂
    Des bisous!

  5. J’ai lu ton témoignage qui m’a serré la gorge…Comme tu le dis, je pense que tes parents n’arrivaient pas à concevoir que ton frère ait un problème et soit juste « méchant », ils l’ont fait, l’ont aimé en tant que parents…Ca doit être très dur d’être parent et d’engendrer un enfant dont on ne sait pas comment il sera…Avons-nous vraiment toutes les cartes en main pour empêcher ses dérives? N’y a t il pas une part qui échappe à notre contrôle? Depuis que je suis maman, je me pose encore + la question…

    • Oh moi aussi. J’ai cette question bien ancrée dans ma tête, je ne suis pas non plus obsédée par ça mais je suis très vigilante. On est à l’abri de rien mais au moins je pense réagir vite si un jour je vis quelque chose de similaire. Car quand on ne peut l’éviter, autant bien s’y préparer. Après je me dis qu’il n’y a pas de raison que je vive ça moi aussi.
      Merci de ton témoignage !

  6. Pingback: Ces mots, ces maux… « THE BOOK OF MUM
  7. Pingback: Un Noël Presque Parfait « THE BOOK OF MUM
  8. Pingback: Cette peur… | The Book Of Mum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s