Parfois j’ai mal…

… quand je te sens si perdu mon Pitchoune.

 

Ces dernières semaines n’ont pas été faciles pour toi je le conçois. Tu as cumulé les embûches sur ton chemin de petit mec en devenir : la chaleur étouffante qui te fatigue et te rend très irritable, ces quatre affreuses molaires sorties depuis mais qui t’ont rendu très nerveux et t’ont fait souffrir, le manque de mes bras enceinte jusqu’aux yeux que j’étais… Et puis l’arrivée de notre pépette, source d’un grand bonheur mais qui a aussi bousculé tes repères et tes petites habitudes à 3.

Alors tu t’énerves, tu te fâches, tu cries, tu pleures facilement et a peur de voir partir ton papa et ta maman, peur de l’abandon (abandon que tu as mal vécu lors de mon séjour à la maternité).

 

Et parfois je me sens démunie… Je m’en veux car j’ai souvent la sensation de ne pas t’accorder tout le temps que je devrais. Je te parle beaucoup, je t’explique mais ce n’est pas toujours suffisant. Au moins je sais que tu l’entends et même si j’ai parfois l’impression que cela ne sert à rien, je sais aussi que c’est un travail de longue haleine. Et que cela portera ses fruits, je veux y croire en tout cas.

Il m’arrive aussi de me fâcher car trop c’est trop, car je suis fatiguée et que tes cris stridents répétés peuvent me rendre dingue. Dans ces moments là, quand il m’arrive d’élever la voix, je me sens immédiatement si mal. Car oui, je ne suis pas parfaite, parfois je ne réagis pas au mieux mais immédiatement je m’en veux. Heureusement, la plupart du temps, je reste patiente mais quelle épreuve pour les nerfs et pour mon coeur de te voir en souffrance…

Car oui, il s’agit bien de souffrance et non de caprices ou de la manifestation d’un quelconque caractère brutal…

Tu es un petit mec plein de vie certes, tu bouges beaucoup, ton énergie semble sans limite. Mais tu n’es pas violent, tu es doux, câlin et débordant d’amour, et ceux qui te connaissent vraiment le savent et comprennent ta douleur.

 

Voilà pourquoi j’ai mal, parce que tu souffres, parce que je t’aime si fort… Je bénis chaque jour où je te sens serein et prie pour que les mauvais jours ne durent pas. Je sais que ça ira mieux mais que c’est douloureux parfois.

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Parfois j’ai mal…

  1. Ça doit être difficile pour ton loulou, c’est sûr ! Et en conséquence, dur pour toi. De mon côté, ça s’est passé assez facilement la transition. Mais mon loulou est plus grand je pense (4 ans). Des bisous

    • Je ne sais pas si c’est plus facile avec un plus grand mais j’imagine qu’il est plus aisé de dialoguer et d’expliquer. Merci en tout cas de ton soutien et j’espère que ça ne durera pas et que je pourrais en parler avec plus de recul dans qq temps.

  2. Je ne peux que te souhaiter bon courage… Je ne suis pas encore passée par là, et ma Princesse est plus vieille donc c’est plus simple pour moi (mais pas forcément pour elle)…

    Courage et si besoin, je suis là pour discuter 🙂 mon mail t’es toujours ouvert 🙂

    Des bisous ❤

  3. Pingback: Je déteste ça ! « The Book Of Mum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s