L’Ecole c’est aussi ça…

J’ai longtemps hésité à publier cet article qui traînait dans mes brouillons depuis un certain temps. Peur que certains le prennent comme une réponse potentielle à l’un de leurs articles, peur aussi d’être considérée comme un porte drapeau de l’Education nationale, donc peu objective. Et pourtant…

Ici je parle avec mon coeur, de part mon expérience d’institutrice qui ne passe pas son temps uniquement à se plaindre, promis 😉 Je ne m’oppose en rien à l’Instruction en Famille qui relève d’un cheminement très personnel et que je peux bien évidemment comprendre même si ce ne sera pas mon choix.

*

Si l’on s’en tient aux Médias et aux clichés ayant cours, l’Ecole est devenue un lieu de violences, incapable de lutter contre l’échec scolaire, formatant toute une génération d’enfants pour en faire de bons petits soldats, niant leur individualité et leur liberté, tout ceci ne pouvant se faire qu’avec une armée d’enseignants souvent tire aux flancs, massivement peu concernés et/ou dépressifs.  Et comme tout cliché, il y a du vrai dans tout ça mais soyons honnêtes c’est aussi et surtout une belle caricature.

Pour moi l’Ecole ce n’est pas que ça , ce peut être aussi :

– des enfants émerveillés, participant à une représentation d’un spectacle musical dans le théâtre de leur ville, un lieu où beaucoup n’étaient encore jamais venus, vivant dans un quartier difficile où la priorité financière ne réside pas dans les activités culturelles.

– une petite fille de 3 ans, sourde depuis la naissance, évoluant au milieu d’autres enfants qui apprennent avec la maîtresse les premiers signes pour communiquer avec elle, au delà du handicap.

– la naissance d’une idée, la mise en oeuvre d’un spectacle, la création de costumes, la mise en lumière d’un travail collectif, la fierté de présenter cette oeuvre à un public de parents forcément très concernés.

– un lieu d’apprentissages par le jeu, le tâtonnement,  l’expérimentation, la manipulation, où l’erreur est acceptée et perçue comme un moyen de progresser ensuite par bon nombre d’instituteurs.

– un espace de discussions où la punition ne règne pas forcément en maître, un lieu d’échange, de débats.

– des souvenirs d’une classe découverte, avec les copains, les boums, le « mono trop cool », la sortie en bateau…

– des sorties scolaires et leurs deux atouts majeurs : le bus et le pique-nique 😉

– des petits mots passés plus ou moins discrètement à son voisin de devant.

– un maître/une maîtresse qui aura toujours une place à part dans votre coeur, qui vous écoutera, vous aidera à avancer.  Une jeune fille en souffrance, victime de maltraitance qui pourra enfin se faire entendre auprès de son institutrice et de l’infirmière scolaire.

Toutes ces choses listées de manière non exhaustive, je les ai vécues, en tant que maîtresse, en tant qu’enfant, en tant qu’élève.  Et j’ai bien conscience que chaque vécu est très différent mais c’est ma réalité.

*

Alors oui, l’Ecole n’a pas l’exclusivité de la vie en communauté, de la socialisation, comme elle n’est pas uniquement ce lieu stressant et liberticide, parfois décrit.

Ce qui est sûr, c’est qu’Elle n’est actuellement pas considérée comme la priorité qu’elle devrait être, que les classes sont surchargées, qu’il y a certes de la violence scolaire (à l’image peut être aussi de la société dans laquelle nous vivions)  et un mal être chez certains professeurs mais malgré tout, l’Ecole est aussi (et surtout je l’espère) un lieu d’expérimentation, de découvertes diverses et variées, de rencontres enrichissantes, de souvenirs heureux, composés de professionnels cherchant la plupart du temps l’épanouissement de leurs petites « têtes blondes ».

*

Pour conclure, je dirais simplement qu’il s’agisse d’Instruction en Famille, d’Ecole publique, d’Ecole privée, chacun choisit la voie que ses enfants emprunteront, en pensant à leur bien être avant tout, en fonction aussi de son propre vécu et en n’oubliant pas la responsabilité que l’on a en tant qu’enseignant et/ou parents apprenants, bref en connaissance de causes.

L’Ecole ce n’est pas forcément l’Enfer pour tous, et surtout pas un lieu de perdition.

Mon Ecole à moi, je veux juste la réhabiliter, elle est peut être malade mais pas condamnée. C’est à nous aussi de vouloir la maintenir en bonne santé, parents, enseignants et citoyens !

Publicités

6 réflexions sur “L’Ecole c’est aussi ça…

  1. Je vais être honnête je n’ai AUCUN mauvais souvenirs de mes années d’école.
    Toutes ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui, elles m’ont laissé des souvenirs précieux, merveilleux.
    Et j’espère que mon enfant vivra cette expérience aussi.

    Bref, je partage ton avis 🙂

  2. Je suis on ne peut plus d’accord avec toi! Je peux comprendre qu’en ayant de mauvais souvenirs on se méfie, je comprends qu’on fasse d’autres choix pour des raisons diverses et variées, mais ça me gonfle de voir l’école complètement diabolisée, décrite comme le pire des fléaux!

    On dira ce qu’on veut mais oui l’école est pour moi un des meilleurs vecteurs de socialisation, l’endroit où on apprend le mieux le « vivre ensemble »…

    Bref tu prêches une convertie, j’aime l’école,je l’ai toujours aimée et je souhaite la même chose à mes enfants! Ce qu’ils en feront niveau « études », je m’en fiche, qu’ils fassent des études courtes ou longues, m’en fous, mais je veux qu’ils prennent plaisir à y aller, qu’ils vivent des expériences magnifiques, en classe comme juste avec les histoires d’amitié qu’ils auront…

    • On est sur la même longueur d’ondes.
      Pour moi, l’Ecole c’est aussi et surtout un lieu de vie agréable pour les enfants, pas pour tous, c’est certain. Après le mal être à l’Ecole existe mais ce n’est pas le phénomène majoritaire. Il y a encore et surtout je le souhaite beaucoup d’enfants qui y passent de bons moments et en gardent de bons souvenirs.
      Merci pour ton commentaire !

  3. C’est évident que l’école, c’est aussi le lieu de grandes joies et de grandes découvertes. Elle est faite, aussi, par des enseignants passionnés. Loin du misérabilisme, j’aimerai que l’on prenne appui sur ces gens qui ont beaucoup à transmettre, qu’on leur fasse confiance, qu’on leur donne un peu les clés de la maison pour tirer tout cela vers le haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s