Oui, j’ai laissé pleurer ma fille…

J’espère qu’en lisant le titre de mon billet certain(e)s ne tourneront pas directement les talons sans chercher à en savoir plus. Car, il faut bien le reconnaître, la nature humaine a tendance à juger hâtivement, sans toujours chercher à comprendre.

Ici je ne me justifierai pas, du moins j’essayerais, je vais simplement tenter d’expliquer que nous n’avons pas toujours le choix.

***

Avec Pitchoune, je ne me suis jamais posé la question :  il pleure, je vais le chercher. Je n’ai jamais eu aucun doute sur le fait que, si un bébé pleure, il a forcément une raison :

« Avant d’être une petite chose à entourer de nos soins, le bébé est avant tout un être humain. Pas encore doté de parole, il n’a que ses larmes pour se faire comprendre. » (psychologie.com). Il peut avoir faim, peur, soif, sa couche est sale, il a des coliques, il ne veut pas être seul, il évacue des tensions accumulés, il a trop chaud…

Je n’ai jamais cru qu’un nourrisson pouvait pleurer par caprice. Pour ma part, mon petit mec a commencé à utiliser ses pleurs pour « m’amadouer » largement au delà de ses 6 mois. Bref, si pour certains je me faisais « bouffonner » par mon fils, j’ai pu constater avec le temps qu’il n’en était rien (cela dit je n’en doutais guère) et il n’est pas devenu pour autant capricieux, pas plus que la moyenne en tout cas. D’ailleurs je trouve ça sain qu’il me fasse quelques caprices, il est capable d’exprimer ses frustrations. Après je vous l’accorde, point trop n’en faut. 😉

Avec Pépette, je ne me pose toujours pas la question. Rien a changé. Un bébé ne pleure pas pour rien, j’en suis d’autant plus convaincue. Et pourtant…

Depuis qu’elle est avec nous, j’ai du prendre sur moi quelques fois, accepter mon impuissance parfois et la laisser pleurer quelques minutes sans intervenir aussi vite que je le souhaiterais. Je n’aime pas mais je n’ai pas le choix…

Hier matin par exemple, je prends ma douche car mon pitchoune lit tranquillement dans son lit, sa petite soeur ne dort pas mais écoute et regarde paisiblement son mobile dans son berceau. Je sors de la douche et son frère m’appelle, il est grognon. Il me montre sa couche, caca à l’horizon. Et quel caca… Bref je vous passe les détails. Je dois le changer complètement. En pleine phase critique ma fille se met à pleurer, des pleurs intenses. Je me sens mal de suite (comme toujours quand mes enfants pleurent, j’ai la boule au ventre) . Mais je ne peux rien faire, son frère a besoin de moi et je ne peux le laisser seul, sans envisager de voir le mur de sa chambre retapisser (vous saisissez la beauté de la chose 😉 ).  Cela a duré 5 minutes, une éternité…

Un autre exemple, ma pépette dort paisiblement, j’en profite pour faire prendre un bain à son frère. Autant dire que mon corps tout entier est mobilisé par cette activité périlleuse. Et là, elle pleure. Je stresse mais encore une fois, pas le choix. Je la sais physiquement en sécurité même si elle exprime un vrai mal être. Mon pitchoune, lui, je ne peux le laisser seul. Alors, on termine très rapidement la séance pataugeoire  j’habille mon p’ti cascadeur et enfin je peux m’occuper d’elle. Encore une fois il ne s’agit que de quelques minutes mais quelle horreur de ne pouvoir la soulager plus vite.

Tout ça pour dire qu’il est parfois dur de lire des commentaires, des articles… où l’on met au pilori les parents qui osent laisser pleurer leurs enfants. J’ai des enfants en bas âge, qui n’ont aucune autonomie, qui ont encore besoin de leur maman pour tout (et heureusement, ils sont petits-petits mes chéris 😉 ) et quand je m’occupe de l’un deux et bien dans certaines circonstances je dois être à 100% avec elle ou lui. Je n’ai pas encore le don d’ubiquité…

***

Je ne vous dirais jamais qu’il faut laisser pleurer les bébés pour qu’ils ne soient pas capricieux par la suite, parce que ça  leur fait les poumons, parce qu’ainsi ils finiront par faire leur nuit… non jamais. Mais je ne me permettrai pas pour autant, dans des circonstances particulières, de juger comme des parents indignes ceux qui le font. Je ne vis pas ce qu’ils vivent, je ne suis pas à leur côté dans ces moments là. Alors si parfois on se retrouve à laisser pleurer la chair de sa chair, je peux vous assurer que c’est un crève-coeur, une déchirure intérieure intense mais malheureusement, on n’a pas toujours le choix…

Publicités

14 réflexions sur “Oui, j’ai laissé pleurer ma fille…

  1. Voilà tout est relatif, des fois tu n’as pas le choix ! Comme tu le dis si bien tu ne peux pas te dédoubler. Mais là ça n’a rien à voir avec le « laisser pleurer » pour éduquer bébé !! Moi aussi ça m’est arrivé de le laisser pleurer car je ne pouvais pas venir sur le moment , mais pas par choix! Merci de nous donner ton expérience, effectivement il ne faut pas qu’on fasse des amalgames ♥

  2. oui tout est relatif.. et un contact par la voix peut souvent aider… les pleurs ne cesseront pas tout de suite mais peu à peu le plus petit ou le deuxième comprends et se sent rassuré par cette présence vocale…
    mais oui ne laissons pas pleurer juste pour laisser pleurer mais ne jugeons pas non plus!

  3. C’est vrai que les amalgames sont vite faits (et surtout FACILES, disons-le, pour les personnes qui aiment juger), mais je ne dirais pas que tu as « laissé pleurer ta fille » mais tout simplement que tu as deux pitchounes maintenant, et que tu ne peux pas être partout à le fois, je crois que ça arrive à chacune d’entre nous, il y a quand même une marge entre laisser pleurer bébé 5 min, parce qu’on a plus critique à gérer, et laisser bébé hurler systématiquement un demi heure avant qu’il s’endorme seul et d’épuisement parce que c’est un « caprice »…

    Moi aussi je suis de celles qui accourent, pourtant Pounette a déjà râler quelques fois sans que je ne puisse être là dans la seconde… C’est déchirant oui, essayer de chanter sa chanson à tue-tête à l’autre bout de la maison pour qu’elle se rassure, mais quand on a plusieurs enfants, ça arrive 😉 !!

  4. tout à fait d’accord, mon billet d’il y a plusieurs mois j’avais voulu le faire dans le ton de l’humour noir et il avait ete tres mal percu, mais meme apres en m’expliquant, les gens ne voulaient rien comprendre! je suis tout à fait d’accord avec ton billet, chaque situation apporte une contrainte et une solution propre à chacun. En effet un bébé ne fait jamais de caprices, il faut juste lui apprendre et savoir faire la part des choses, l’amener petit à petit vers un rythme de vie.

    • Je me souviens avoir lu ton billet (et ne pas l’avoir commenté pour les raisons que tu connais maintenant) et j’avais compris que ce billet n’était pas à prendre au 1er degré, encore une preuve que les gens s’emballent vite parfois. Et comme tu dis chaque situation a sa propre solution, il n’y a ni schéma, ni modèle à suivre, il y a juste à s’adapter et agir au mieux sur le moment.
      Merci en tout cas d’être passée par là !

  5. Je découvre ton blog car le titre de ce poste m’a interpellé ! Tu n’imagines pas comme je me suis sentie rassurée de voir que je n’étais pas la seule à penser en ce sens, l’épisode du bain m’a tout particulièrement fait sourire car je vis, comme de nombreuses femmes j’imagine, la même situation très régulièrement… Chéri travaille beaucoup, à l’étranger, et le soir notamment c’est la course avec 3 enfants dont un bébé et un petit boy.. pas toujours évident car c’est tellement dur de « laisser pleurer bébé » , intérieurement on souffre au moins autant qu’eux mais le principal c’est de ne pas culpabiliser, on fait ce qu’on peut.. jusqu’à ce qu’on invente la maman à 10 bras 🙂

  6. Je pense sincèrement qu’on ne peut pas toujours être dispo à la minute. Toi tu as deux enfants en bas âge, mais il y a des fois où tu prends ta douche, l’autre fois tu es aux toilettes, tu as les bras chargé de surgelés et il fait chaud… Y a des moments où il n’y a pas le choix, on ne peut pas accourir. Après on ne laisse pas notre enfant hurler pour se faire les poumons, pour qu’elle apprenne à attendre ou autre… et on essaie de se dépêcher pour le réconforter.
    On fait comme on peut, du mieux qu’on peut!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s