Ne laissons plus faire…

Aujourd’hui, je dois bien l’avouer, je me sens mal à l’aise, triste et encore sous le choc. Sous le choc d’un reportage vu hier soir à la télé où une équipe de journalistes suivait deux femmes de la brigade des mineurs dans le cadre d’une affaire de maltraitance sur un nourrisson. Sous le choc aussi de ces témoignages dans l’émission « Les Maternelles » de ce matin dont le thème – « Enfants en danger : quand faire un signalement ? » – m’a soudain replongé quelques années en arrière. A l’époque j’ai du moi même, en tant qu’enseignante, signaler un cas de maltraitance dans ma classe de CM2.

Ce fut un moment particulier de ma carrière, le plus difficile sans aucun doute… Encore aujourd’hui revoir cette jeune fille (car oui, ce n’est plus une enfant) me replonge dans ce sentiment de malaise ressenti à l’époque… Mais je suis surtout contente de voir qu’elle suit son petit bonhomme de chemin, même si je n’ai pas su grand chose des suites données à tout ça après son placement et son retour à la maison (sans la personne maltraitante cette fois-ci). Au final je ne peux qu’émettre l’hypothèse que cela va mieux, sans en être vraiment sûre.

Cet épisode m’a beaucoup marqué, je ne parlerai pas de traumatisme, ce serait oublier que c’est mon élève qui l’a subi. Pour moi la vie a vite repris son cours, comme avant. Pour elle ce fut un tout autre chemin forcément.

***

Alors voilà, je voulais en profiter aussi pour reprendre certaines choses dites ce matin sur le plateau des « Maternelles » et vous parlez notamment de deux organismes très importants dans cette lutte contre les maltraitances faites aux enfants :

Le 119 : un numéro vert gratuit (24h/24, 7J/7) destiné aux personnes victimes ou en danger de l’être et aux témoins de ces faits. Détail important, ce numéro n’apparaît pas sur la facture détaillée du téléphone .

Pour en savoir +, cliquez ici !

L’association « Enfance et partage » : leur action est très bien résumé dans ce visuel pris ici.

Il y a d’ailleurs sur le site un espace dédié aux enfants, très bien construit où l’on explique ce qu’est la maltraitance, où l’on rappelle à l’enfant quels sont ces droits et comment faire s’il a besoin d’aide. Le numéro pour les contacter est le 0 800 05 1234. Des personnes y sont joignables du lundi au vendredi de 9h à 19h depuis la Métropole ou les départements d’OUTRE MER (appel anonyme et gratuit depuis un fixe).

***

Alors, tout en souhaitant ne pas avoir à s’en servir, il est nécessaire et plus qu’important de connaître ce genre de services et de les diffuser pour les enfants victimes mais aussi pour ceux qui voient mais ne disent pas toujours et qui trouveront ici des lieux d’écoute je l’espère salvateurs.

Publicités

7 réflexions sur “Ne laissons plus faire…

  1. C’est certain que ça doit être difficile d’être confronté à pareille situation… en tout cas il est important de connaître ces numéros et je comprends ton envie de faire un article à ce sujet

    • Heureusement je n’étais pas seule, mes collègues m’ont bcp épaulé et il y avait l’infirmière scolaire à mes côtés. Je crois qu’il ne faut jamais hésiter à en parler aux personnes de confiance.

  2. dur dur de regardant sans agir, je pense que je ferai ce numéro si jamais j’étais le temoin d’un acte de violence à l’encontre d’un enfant merci de nous aider à ne pas l’oublier bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s