Pavé dans la Mare #8 : Ouille, ça fait mal !!!!

Ces derniers temps j’ai perdu beaucoup d’énergie à me prendre la tête pour des trucs futiles dont l’univers bloguesque, de plus en plus mégalo, sait t’abreuver chaque jour.

J’ai été déçue et triste parfois, agacée souvent, en colère mais plus rarement. Chaque jour, sur les réseaux sociaux et par statuts interposés,  une nouvelle  polémique (qui ne veut pas dire son nom) voit le jour, lancée par des gens qui se défendent à grands cris de ne pas vouloir en être un des rouages mais qui l’entretiennent par là même en la ravivant régulièrement. On y dénigre telle attitude, telle personne, telle réaction, tel article… On y fait des allusions, on rit, on se fait des clins d’œil complices, on règle ses comptes. On fait le ménage dans ses contacts, on te raye de la liste des amis comme ça, sans prévenir, parfois ça fait mal, parfois tu t’en fiches.

Bref, l’ambiance « guéguerre de cour de récré » en ce moment est nauséabonde.

Comme si tout cela avait de l’importance… Comme si dans la blogosphère il fallait choisir un camp… Comme si être amie avec deux personnes qui ne s’aiment pas (plus) faisait de toi LE traitre

Car on l’oublie souvent mais derrière l’écran, il y a de « vraies » personnes avec chacune un petit cœur qui bat. Oui, oui, des personnes avec une sensibilité propre qui peuvent crier leur détresse ou la garder pour eux, qui peuvent être profondément attristées par des propos tenues ou n’en avoir que faire, des personnes qui se défendent ou encaissent sans broncher… Les mots blessent, les sous-entendus irritent, le pilori agresse… 

Alors peut être que j’entretiens moi même la polémique avec ce billet, peut être même que mes statuts sur les réseaux agacent ou dérangent parfois ?… Oui mais voilà, cette situation est pesante alors j’en parle… Car franchement, se prendre la tête avec des gens cachés derrière un pseudo et une image de profil pour masque, c’est un peu ridicule objectivement. On devrait tous arrêter 5 minutes de se regarder le nombril, profiter de nos « vraies » vies, communiquer avec celles et ceux de l’univers « bloguesque » qu’on aime et ignorer les autres. Cela éviterait à beaucoup de devoir sans arrêt se défendre  face à des agressions répétées, trop souvent injustifiées et rarement franches.

Nous ne sommes pas grand chose, nous,  blogueuses. Nous ne changerons pas le monde. Pour autant, nous avons le droit de continuer de donner nos avis, de nous battre pour des idées, de défendre nos convictions. Nous pouvons aussi choisir de parler simplement de nous, de nos vies, de nos petits bonheurs, de nos petits soucis… que cela plaise ou non.

Finalement, comme dans la « vraie » vie, sur la blogosphère il faut savoir passer son chemin, oublier les vieilles rancœurs, se concentrer sur ce qui nous plaît, bannir l’hypocrisie, se souvenir du vrai sens du mot tolérance. Et puis il faut savoir savourer les vraies et belles rencontres, les amitiés sincères où l’on prend le temps de discuter, d’écouter et de réfléchir par soi même. ca ne peut que nous faire du bien et rendre ainsi l’air par ici un peu plus respirable !

***

C’était mon pavé dans la mare chez Mère Cane, pas trop polémique j’espère.

les pavés dans la mare

Publicités

10 réflexions sur “Pavé dans la Mare #8 : Ouille, ça fait mal !!!!

  1. Bien parlé.
    Il y a quelques semaines, un mercredi je crois, 3 blogueuses avaient un statut de défense contre attaque. Ca m’a interpellé et je me suis dit que l’intolérance grandissait C’est déplaisant et en tant que lectrice, je ne m’y retrouve pas.
    Merci pour ce pavé

    • Mais de rien.
      Et c’est clair que pour celles et ceux qui n’ont pas de blogs toutes ces polémiques doivent être agaçantes et finalement tout le monde est perdant : le lecteur déçu qui s’en va, la blogueuse qui oublie pourquoi elle est là et n’intéresse plus.
      Merci à toi alors d’être là 😉

    • Merci ♥
      J’ai essayé de mesurer chacun de mes mots parce que justement dans ces histoires, le choix des mots est important. j’espère être arrivée à transmettre ce que je voulais.

  2. Et oui… c est justement parcequ il y a des vrais gens derriere les ecrans que les choses tournent mal moi aussi ca le gave tout ca. Je ne choisirai pas de pseudo camps non plus. Bizzz

    • Merci. J’avais bcp aimé ton article sur le lynchage justement.
      Quant à choisir son camp, même quand on ne veut pas le faire, on y est obligé, par la force des choses… C’est bien dommage.

  3. Bon bah je ne suis pas la seule alors 😉
    je ne blogue pas, je lis, mais ça fait mal aussi
    ça use de lire des jugements à 2 francs six sous, totalement arbitraires…
    Le pb (selon ma toute petite personne), c’est qu’internet a libéré la parole à un tel point, que certaines personnes que l’on n’aurait jamais entendu ni écouté auparavant, se permettent de dire des choses qui ne se disent pas qd on bien éduqué…
    Ce qui auparavant restait dans la sphère privée est public (ou quasi) et au lieu de gérer (à peu près) une belle-mère ou une belle-soeur déjantées et mal élevées qui se permettaient des propos déplacés et des jugements sans fondement / inadaptés… bah aujourd’hui »hui internet met des 10aines de ces personnes sur le devant de la scène… et autant de monde déjanté c’est dur à gérer et à digérer 😉
    la solution ? prendre de la distance… pas facile 🙂
    bonne fin de weekend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s