Yepa, une découverte, une rencontre

yepa logo

J’ai eu la chance de tester les chaussettes Yepa, marque que vous allez pouvoir découvrir plus en détails dans la suite de l’article.

Autant vous le dire tout de suite, depuis que je suis adolescente, je suis une grande fan de chaussettes (oui ma vie est passionnante) ! Il fallait impérativement qu’elles soient funky et originales, une quête pas toujours évidente et qui se heurtait souvent au classicisme. Mais tout change et Yepa participe au mouvement de libération de la chaussette colorée et fun !

Les voici mes Précieuses !

yepa

Modèle Ufo – 4,90€
Chaussettes taille unique (28 au 45, s’adaptent à tous pieds) avec talon. Chaussettes lavables en machine à 30/40°. Composition :
79% coton
20% polyester
1% polyuréthane

Mon avis :

Après avoir subi au moins 3 lavages, les chaussettes sont quasiment comme neuves : pas de soucis au niveau des coutures, elles ne peluchent pas et ont gardé leur forme d’origine. Je dois bien avouer que j’avais un peu peur, ces chaussettes existant seulement en taille unique (du 28 au 45). Je craignais en effet que le talon ne résiste pas longtemps.  Et pour l’instant, rien à signaler. A voir sur le long terme mais en attendant,  je suis satisfaite.

Le coton me semble de qualité et elles sont très agréables à porter car très douces.

Le modèle est également suffisamment funky pour me plaire mais pas trop dans l’excès non plus, le juste équilibre en somme.

Bref des chaussettes que je vous recommande pour leur qualité et leur originalité !

***

Mais pour en savoir un peu plus sur cette marque, quoi de mieux que de papoter avec son créateur ?! En voici l’interview.

***

1. Bonjour et merci de vous prêter au jeu de l’interview. Pour commencer, pourriez-vous nous parler un peu de vous ?

Bonjour, Charlie 24 ans, entrepreneur et curieux de nature, j’agis par coups de cœur et par vagues de projets. J’aime agir par partenariat et surtout dans le commerce. J’aime les bonnes choses de la vie, me lever le matin et me coucher le soir pour être le lendemain, voyager, rire, être surpris, et pleins d’autres choses encore. Yepa, ce n’est pas simplement une entreprise de chaussettes, c’est la mise en commun de compétences, envies, de réseaux professionnels au service de la mode, de la fantaisie et du renouveau.

2. Comment est née votre boutique Yepa ?

Elle est née à la suite d’un long séjour en Corée. Là-bas j’ai pu découvrir la culture coréenne, leur mode de vie, la nourriture, les paysages…et les chaussettes ! Dans la rue, sur des étalages très colorés. Je me suis dis qu’il fallait apporter ça en France. L’idée a germé, et de retour en France j’ai commencé à étudier le projet. Avec l’aide d’un ami informaticien et graphiste, nous avons commencé à élaborer la chose. La réflexion a été longue, mais la réalisation s’est déroulée en quelques mois : la boutique en ligne, la joie du premier stock, et les premiers clients.

Modèle Big Fish Orange / Chaussettes mange-pied

Modèle Big Fish Orange / Chaussettes mange-pied

3. Vos chaussettes sont fabriquées en Corée. J’ai d’ailleurs personnellement apprécié votre transparence sur le sujet. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’entreprise qui les fabrique ?

Il y a en fait 2 entreprises avec qui nous travaillons. Ce sont des entreprises à taille humaine dont les conditions de travail sont identiques à celles appliquées en France. Nous ne voulons pas faire de l’exploitation. C’est vraiment un travail d’équipe. L’une des deux travaille quasi exclusivement en production intérieure à la Corée, et très peu à l’export. Nous sommes donc fiers de pouvoir travailler avec eux. Nous les avons rencontrés à plusieurs reprises et nous entretenons une bonne relation de confiance avec eux. Le marché de la chaussette en Corée est totalement différent de celui en France, et nous essayons de l’importer.

4. Qu’est-ce qui vous a séduit dans ces produits ? Sur quels critères les sélectionnez-vous ?

Le fun, les couleurs, l’originalité. Quand on compare le rayon chaussettes fantaisie des magasins en France, et ce que nous proposons, il y a une sacrée différence. Nous faisons confiance à notre esprit critique et à nos coups de cœur quand nous choisissons de nouveaux modèles.

5. Quels sont vos projets pour l’avenir ? Élargir votre gamme ? Proposer des accessoires… ?

Bien sûr continuer à faire de la chaussette fantaisie, mais pas seulement. Non souhaitons développer des chaussettes pour homme moins voyantes, mais toujours avec un minimum d’originalité. Et comme nous nous habillons avec autres choses que des chaussettes, nous prévoyons d’élargir la gamme avec des caleçons, t-shirts, bonnets, bijoux…mais toujours en gardant l’esprit original. Le but est d’apporter un peu de fraîcheur et de couleurs sur ce marché.

6. Pour finir, je vous laisse la parole si vous souhaitez parler de quelque chose que nous n’aurions pas évoqué ensemble.

Merci a Sylvain, mon associé, pour avoir cru au projet sans relâche, aux partenaires, aux clients, à mon amie qui m’a fait découvrir la Corée et ses richesses et je souhaite courage a tous ceux qui ont des projets !

***

Modèle Un pingouin en hiver

Modèle Un pingouin en hiver

Retrouver Yepa et leur boutique ici : ♦♦♦

Et aussi sur Facebook : ♦♦♦

Publicités

2 réflexions sur “Yepa, une découverte, une rencontre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s