Cette peur…

 

logo hc une

J’ai beau me raisonner, cette peur est là, enfouie au fond de moi, prête à refaire surface dans les moments de doute, de fatigue, de crise…

Cette peur, c’est ce souvenir de la violence, de la crainte de mon frère. Je vous en parlais ici.

Cette peur surgit parfois quand mon fils embête sa soeur, la secoue un peu en jouant, la mord parfois…

Cette peur, c’est qu’il puisse être violent avec elle, qu’il puisse ne pas maîtriser tout ça, qu’il lui en veuille d’être là. J’ai beau me dire qu’il n’y a ni fatalité, ni conditionnement « génétique » là dedans, je ne peux m’empêcher d’y penser. J’ai du mal à supporter qu’il soit brusque, j’ai du mal à accepter qu’on me fasse remarquer qu’il est un peu « brute ».

Dans ces moments là c’est vers mon homme que je me tourne, lui qui a toujours eu une relation avec son frères et sa soeur saine, faite de chamailleries certes mais aussi et surtout d’entraide et de dialogue.  Non, notre fils n’est pas et ne sera jamais mon frère. Oui, il est terrible parfois mais il a deux ans, le « terrible two » sans doute, l’affirmation de soi et la recherche de ses limites c’est certain. Et c’est une étape à passer et qui l’aide à se construire et à vivre dans ce monde avec nous, avec les autres.

Je me dis aussi, quand j’arrive à prendre seule du recul, qu’en avoir conscience et être vigilante c’est en partie prévenir d’éventuels problèmes de comportement. Et si je dois être fière d’une seule chose, c’est que, malgré cette peur, je n’en montre rien à mon fils. J’essaie de réagir au mieux même si parfois il sait me pousser à bout.

Je le sais, au plus profond de mon coeur de maman, mon fils est un  être unique qui nous ressemble un peu  mais qui surtout ne ressemble à personne. Il est lui, petit homme à la forte personnalité, au caractère bien trempé.  Mon petit grand c’est avant tout un concentré d’énergie, un doux farceur, un énorme « bisouilleur ».

Finalement, être mère c’est vivre avec ses peurs, les miennes sont celles de l’enfance, les plus vivaces, les plus présentes. Être mère, c’est apprendre à les apprivoiser, les maîtriser, les faire disparaître avec le temps comme allié.

frère et soeur

Publicités

2 réflexions sur “Cette peur…

  1. Oui être mère c’est avoir peur. Très souvent. Voir la plupart du temps.
    Tu es consciente des choses donc tout se passera bien.
    Ton Bébé n’est pas ton frère. Il baigne dans la douceur et le respect donc tout ira bien.
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s