Quel « genre » d’Ecole pour nos enfants ?

Quand on travaille dans l’enseignement on s’habitue très tôt à entendre tout et n’importe quoi sur notre profession. On apprend à ne plus se justifier d’avoir choisi ce métier par vocation et non pour les vacances. L’expérience aidant, on repère très vite les personnes avec qui il sera impossible d’échanger car pleines de préjugés, peu importe les arguments présentés. On excelle dans l’art de passer son chemin face à certaines aberrations ou autres amalgames proférés.

Enfin la plupart du temps…

Car oui, je suis humaine et parfois l’agacement semble poindre le bout de son nez, la colère me monte au nez… Et c’est le cas actuellement.

Rentrons dans le vif du sujet, parlons « théorie du genre ».

Cette théorie du genre ou « gender » est apparue, dans les années 1970 aux Etats-Unis, notamment sousla plume de Judith Butler. Son livre intitulé Trouble dans le genre – Pour un féminisme de la subversion  a été traduit en français en 2005.

Selon l’auteure, la distinction entre homme et femme, ainsi que l’hétérosexualité, est avant tout une construction sociale et culturelle. En somme, au delà des seules différences biologiques, il existe des interactions psychiques données par l’entourage ou la société dans le but d’assigner des rôles à chacun. [Source : europe1.fr]

Mon but ici n’est pas de débattre de cette fameuse théorie du genre qui serait apparemment  enseignée à nos enfants à l’école. (J’attends d’ailleurs toujours que l’on m’en fasse la preuve. Circulaires, BO et autres programmes semblent tout comme moi être passés à côté de l’info). Certains vont même jusqu’à dire que l’école chercherait à gommer les différences homme-femme, voulant faire de nos bambins des êtres asexués ou pire encore qu’elle laisserait les enseignants choisir le sexe de leurs élèves (Je suis Dieu !). Charmante perspective n’est-ce pas ?

Alors excusez-moi mais sur ce coup je vais vous dire simplement et crûment ce que j’en pense : il faut être sacrément naïf, bête et manquer de jugeote pour croire de telles absurdités.

En revanche il est bel et bien question d’enseigner l’égalité fille-garçon à l’école (cf. l’ABCD de l’égalité).  Egalité ? Aurais-je dit un gros mot ?

L’égalité entre les filles et les garçons, une mission de l’École ?

C’est la mission du système éducatif de faire réussir chacun et chacune, fille ou garçon, de la maternelle à l’enseignement supérieur. Cette réussite implique que les valeurs humanistes d’égalité et de respect entre les femmes et les hommes soient transmises et comprises dès le plus jeune âge. Ainsi, en améliorant l’enseignement à l’égalité garçons-filles, le ministère poursuit plusieurs objectifs :

Renforcer l’éducation au respect mutuel entre les filles et les garçons
Lutter contre les stéréotypes, et donc contre toutes les discriminations
Œuvrer pour la mixité des filières de formation et en faveur de l’égalité professionnelle. [Source : education.gouv.fr]

Théorie du genre ??? Alors là j’avoue, je cherche encore le lien. Mais je dois être un peu bête. Ou alors je fais preuve de corporatisme et de mauvaise foi. Ce doit être ça…

A moins qu’il ne s’agisse que d’amalgames ? En fait, pour faire simple, il y a ce que les gens imaginent  que l’on va faire (nier les différences biologiques hommes-femmes, créer de petits êtres asexués) et la réalité (enseigner l’égalité homme-femme dès le plus jeune âge pour lutter contre les inégalités homme-femme dans nos sociétés). On ne parle pas de biologie mais bien de rôles sociaux tenus par chacun. Et oui, de ce point de vue là, il faut bien parler d’une égalité nécessaire entre les hommes et les femmes. Il faut bien comprendre qu’il n’y a pas de déterminisme, qu’une femme et un homme peuvent exercer la même profession, qu’il n’y a pas de statuts ou positions dans la société plus dévolus aux femmes ou aux hommes, qu’une petite fille peut avoir les mêmes rêves qu’un petit garçon et inversement, les mêmes chances de réussite.

Alors quand j’entends dire que certains parents ont « retiré » leurs enfants de l’école en signe de contestation  de cette théorie, je prends peur face à la rumeur. Quand on sait que  Farida Belghoul, proche d’Alain Soral, en serait à l’origine, je me dis que l’on atteint des sommets.  Il serait peut être temps de développer davantage son esprit critique et sa curiosité intellectuelle, de chercher un peu plus loin que le bout de son nez, d’arrêter de jouer les moutons.

Et j’aurais pu parler de l’enseignement de la masturbation en Maternelle… Et puis non en fait, je crois que ceux qui ont envie de croire N’IMPORTE QUOI, n’y entendront RIEN.

Sur ce, je vais profiter de mon repos forcé à la maison pour reprendre la liste de mes élèves et choisir quel sexe je vais leur attribuer. A bon entendeur…

Elles aussi donnent de la voix !

Publicités

11 réflexions sur “Quel « genre » d’Ecole pour nos enfants ?

  1. *Clap clap clap* je ne peux que t’applaudir pour cet article!
    Je me demande aussi depuis le début comment des gens peuvent sérieusement croire qu’on cherche à faire de filles des garçons et inversement. Et pour la masturbation, n’en parlons pas… Comment peut-on gober sagement des aberrations pareilles?!

  2. La naïveté des gens et leur envie de croire n’importe quoi et n’importe qui me sidèrent…
    C’est tellement gros cette histoire que ça ne peut pas être vrai… et il suffit de chercher et de réfléchir pour en effet voir que ce n’est pas vrai…

    Merci pour ce chouette article (même si j’aurais préféré que tu n’ais pas à l’écrire…)

  3. Pingback: La théorie du genre, c’est quoi? | De petits maux en petits mots
  4. Yes, tout bien dit….
    (J’me pointe entre deux accès de fièvre, pour te remercier pour avoir mis le lien vers chez moi)
    J’étais passée à côté de ce dessin de Jack : génial 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s